L’aloe vera et le cancer

aloe vera et cancer

Histoire de son utilisation

L’Aloe vera est utilisé comme soin et cosmétique depuis près de 2000 ans. Mais son utilisation comme agent actif contre les cellules cancéreuses est plutôt récente. En Chine, cette plante est très utilisée dans la pharmacopée traditionnelle. Des scientifiques ont constaté une prévalence au cancer de la peau inférieure à toutes les projections, sur les personnes ainsi traitées. La réputation de cette plante miracle était faite.

 

Principe actif

Les recherches in vivo, sur un composé actif l’Aloe-emodin, montrent une action non négligeable sur les cellules carcinomateuses. En effet, cette molécule inhibe sélectivement la croissance des cellules tumorales sans effet toxique pour les cellules avoisinantes.

Mais le principe actif agit également sur le système immunitaire dans sa globalité en activant la réponse des lymphocytes NK ainsi qu’une action anti-inflammatoire.

Plus récemment, une équipe italienne a montré également une activité sur les hépatocytes. L’Aloe-emodin stimule en effet la régénération des cellules hépatiques. Notamment, sur les cellules cytochromiques responsables de la détoxification.

 

Synthèse des molécules

Malheureusement, l’Aloe-emodin n’est pas encore synthétisée en grande quantité dans les laboratoires. De nombreuses équipes travaillent sur les voies métaboliques de ce principe actif. Il faut donc se contenter pour le moment, d’une utilisation de la molécule directement dans les extraits végétaux (pulpe, jus, crème).

 

Utilisation

L’Aloe vera s’intègre facilement, dans le parcours de soin en oncologie. Outre son efficacité au niveau physiologique, cette plante apportera du confort au patient.

On sait que combiner un produit naturel, avec les traitements actuels, favorise grandement l’efficacité contre la maladie. En effet, en consommant de la pulpe d’Aloe vera, durant le cycle de chimiothérapie on limite considérablement les effets secondaires du traitement. Et le moral du malade est la clé vers la guérison. La récupération se fait plus rapidement après les cycles. De plus, son action stimulante pour le système immunitaire limite le risque des infections opportunistes.

On connait aussi cette plante pour ses vertus apaisantes, elle sera parfaite après les séances de radiothérapie, les crèmes grasses étant proscrites pendant ce traitement. Elle adoucira les brûlures liées au traitement par rayonnement.

 

Conclusion

L’Aloe vera améliore le confort des patients en oncologie, mais également leurs santés. Les scientifiques ont validé les croyances populaires sur ce produit naturel. Il est donc normal de profiter des avantages conséquents qu’il offre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *